Bien choisir sa calculette scientifique pour le lycée

Le programme de mathématiques au lycée ne se limite plus aux problèmes que l’on peut résoudre d’un simple calcul mental. Les nombres complexes, les algèbres, les fonctions sont autant de domaines qui nécessitent l’utilisation d’une calculatrice. Toutefois, toutes les machines ne sont pas créées pour fonctionner de la même manière. Pour être sûr de disposer de la calculette scientifique idéale, voici les astuces pour bien la choisir.

Comprendre les différents types de calculatrices scientifiques

Pour pouvoir choisir efficacement sa calculette scientifique, il est indispensable de connaître les différentes variantes de celle-ci. Cela permettra à l’élève de rapprocher ses besoins et les fonctionnalités proposées par la machine. Par rapport à cela, l’achat de la calculatrice doit pouvoir servir durant le parcours de l’élève, du moins au lycée.

En matière de calculatrice scientifique, on distingue deux types fondamentaux :

  • La calculette scientifique classique : elle intègre les fonctionnalités de base d’une machine à calculer simple (addition, soustraction, multiplication et division) et celles d’une calculette d’entreprise. En plus de cela, elle dispose des fonctions qui permettent de traiter les problèmes de trigonométrie, d’arithmétique et de géométrie au lycée et à un niveau scolaire plus élevé.
  • La calculette graphique : ce modèle de calculatrice scientifique peut afficher la solution à une fonction sous forme graphique. Il peut aussi résoudre le calcul intégral et les matrices.

Les critères à prendre en compte

Choisir entre une calculette scientifique simple ou graphique n’est pas une mince affaire. Mais pour trouver la meilleure calculatrice, adaptée à un lycéen, il faudra tenir compte de ces différents critères :

Les fonctionnalités

L’analyse des fonctionnalités d’une calculette scientifique tient compte du programme du lycéen. La calculatrice scientifique classique, tout comme le modèle graphique, permet d’effectuer des calculs avancés. Ce qui avantage la calculatrice graphique, c’est la possibilité de résoudre des fonctions plus complexes. Elle peut donc se poser comme une solution de facilité pour les élèves. On peut en comprendre que pour un usage scolaire, elle ne favorise en aucun cas l’apprentissage. Pour cause, toutes les solutions à rechercher sont déjà données à l’écran.

La facilité d’utilisation

La calculette, quel que soit le modèle, est conçue pour aider ses utilisateurs. Avec des fonctions basiques, le modèle scientifique classique est facile à utiliser. Par contre, avec les calculettes graphiques, on prendra un peu plus de temps pour apprendre à l’utiliser. Pour les jeunes étudiants, cela peut être un véritable casse-tête.

L’écran

La taille de l’écran entre en jeu dans la visibilité des chiffres saisis et du résultat affiché. Pour plus de confort d’usage, le mieux serait de partir sur un écran de grande taille. C’est le cas pour les calculettes graphiques. Pour les calculettes scientifiques simples, la taille de l’écran joue avec le nombre de lignes pris en charge. Le meilleur choix reste les écrans à deux lignes. Cela permettra de voir, dans un seul visuel, les caractères entrés et le résultat. Le suivi des erreurs sera alors plus simple.

Le budget

Il ne faut pas se laisser distraire par une calculette scientifique bon marché. Il faut prendre le temps de mettre en parallèle le prix ainsi que les fonctionnalités de la machine. Pour ceux qui ont l’intention d’investir dans une calculatrice graphique, il faudrait demander si elle est autorisée au lycée. Aussi, il serait dommage de dépenser beaucoup pour une calculette dont on n’exploitera pas entièrement la potentialité.

Quelle que soit la calculatrice scientifique choisie, il est préférable d’investir dans une machine qui soit pratique, mais qui accompagne aussi le lycéen dans son apprentissage. De cette manière, on pourra alors éviter d’avoir à payer une nouvelle calculatrice en passant à un niveau d’enseignement supérieur.

À lire également : Simulateur moyenne bac : comment calculer sa moyenne du bac ?

Bien choisir sa calculette scientifique pour le lycée
Retour en haut